Publié le mercredi 12 avril 2017 17:07 | Mis à jour le mardi 11 avril 2017 18:28

Salon chasse, pêche et plein air : Plus de 2 000 visiteurs y étaient

Sylvie Dejouy

MANIWAKI - Afin d’essayer d’oublier l’hiver et de commencer à penser au printemps, plus de 2 000 visiteurs sont venus profiter du Salon chasse, pêche et plein air qui se tenait de vendredi à dimanche au Centre sportif Gino Odjick. Une année record pour le Club Optimiste de Maniwaki dont les bénévoles s’occupent de l’organisation.

Ce salon, qui en était à sa 10e édition, c’est LE rendez-vous pour préparer la belle saison. «Au tout début, on cherchait à organiser une activité originale pour la région, explique le président du comité organisateur, François Poirier. Quelque chose qui n’existait pas. Ayant une expérience des salons depuis une quarantaine d’années, j’ai proposé d’essayer ça. Ce salon permet de faire connaître la région et de donner une chance aux commerçants de se faire connaître.» 

Au fil des années, le salon a évolué. Tous les ans, le succès est au rendez-vous si bien que sa réputation s’étend au-delà de la région. En 2016, près de 2 000 visiteurs s’étaient rendus au Centre sportif Gino Odjick. Ils ont été plus de 22 000 à venir au salon depuis ses débuts. «La première année, on faisait nos premiers pas, explique François Poirier. La deuxième année, on avait un peu plus d’expérience. Après, ça a évolué. Cette année, c’est une belle réussite. Beaucoup de commerçants ont agrandi leurs kiosques, ce qui est une indication qu’ils font de bonnes affaires. »

Les 61 kiosques prévus ont tous trouvé preneur. Près de 45 exposants, essentiellement de la Vallée-de-la-Gatineau mais aussi quelques-uns de l’extérieur, étaient là pour présenter leurs différents produits et services concernant les sports et loisirs de plein air. Des pourvoyeurs, ZEC, concessionnaires, commerces de chasse, pêche, véhicules récréatifs, des organismes, etc. 

L’activité de pêche pour les enfants organisée chaque année par Christiane Cyr, d’Accor-Nature, a été très populaire. Tous les jeunes de moins de 18 ans pouvaient repartir chacun avec deux truites. Durant toute la fin de semaine, des prix de présence ont été tirés au sort par les exposants et par les organisateurs du salon. Le garage Hubert Auto a aussi proposé des essais routiers dont les profits iront au projet d’aménagement du terrain synthétique à la Cité étudiante : Ford  remettait 20$ pour toute personne ayant essayé l’un de ses véhicules, jusqu’à concurrence de 6 000$.

Outre une activité pour les amateurs de chasse, pêche et plein air qui peuvent retrouver en un seul endroit tout ce dont ils ont besoin pour préparer la saison, ce salon est aussi l’occasion de faire une sortie en famille. Par ailleurs, il permet de faire découvrir la région à des visiteurs de l’extérieur, tout offrant une belle visibilité aux commerçants. «Les retombées économiques sont importantes pour la région, souligne François Poirier. Tous les profits du salon iront au Club Optimiste de Maniwaki qui les réinvestira dans des projets axés sur la jeunesse, comme le Camp Le Terrier. Un gros merci à la population d’avoir répondu présente, sans elle le salon ne pourrait avoir lieu.»

Rendez-vous est déjà fixé pour l’année prochaine. Le Salon chasse, pêche et plein air sera de retour du 6 au 8 avril. D’ici là, la prochaine activité organisée par le Club Optimiste de Maniwaki sera la soirée chasse et pêche le 20 avril à la Cité étudiante de la Haute-Gatineau. Renseignements au 819-449-3827 ou 819-334-4980.

  

  

 

 

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous du budget présenté par le gouvernement du Québec ?