Publié le mercredi 6 septembre 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 15:08

Rapiéçage sur Principale-Nord et boulevard Desjardins : Les travaux sont complétés affirme le MTQ

MANIWAKI - Les automobilistes qui circulent régulièrement sur le boulevard Desjardins et la rue Principale dans le centre ville de Maniwaki seront surpris d’apprendre que les travaux de rapiéçage routiers sur ces artères sont bel et bien complétés.

Le tout a été confirmé, dans la matinée de mercredi, par Karine Sauvé, conseillère en communication au ministère des Transports du Québec (MTQ). « L’objectif était d’aplanir et rendre la surface de roulement plus agréable. Des travaux sur l’accotement, à certains endroits, et le remplissage d’asphalte des ornières près des lignes d’arrêt ont été effectués. On considère que les travaux sont complétés. Ils ont été réalisés par le centre de services de Maniwaki du MTQ. J’ignore les coûts mais les argents nécessaires à la réalisation des travaux ont été puisés à même le budget d’entretien alloué annuellement au Centre de services de Maniwaki.»

Le directeur du Centre de services de Maniwaki, Maxime Galipeau, n’a pas été en mesure de nous informer sur ces travaux. «Karine Sauvé du MTQ à Gatineau sera en mesure de vous informer sur ces travaux.»

La Gatineau, à la suite de quelques commentaires de ses lecteurs, a voulu savoir, tout comme ces derniers, si les travaux allaient être poursuivis à court terme. «Que voulez-vous dire par là ?», a questionné Mme Sauvé.

Des lecteurs qui empruntent cette voie tous les jours s’attendaient à une poursuite des travaux affirmant qu’il s’agissait d’un exercice de «patchage» qui ne valorise pas l’esthétisme dans le secteur. Mme Sauvé a répété que l’objectif était d’aplanir et rendre la surface de roulement plus agréable.

Les réactions

L’homme d’affaires Luc Martel, membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce de Maniwaki-Vallée-de-la-Gatineau est l’un de ceux qui ne pouvaient s’imaginer que les travaux exécutés demeureraient tel quel. «Mais voyons donc, nous sommes en plein centre ville. Ça fait dûr.»

Sandra McConnery, du garage McConnery, estime qu’on aurait pu faire un meilleur travail. «Et, il me semble, on aurait pu amorcer les travaux de revêtement à partir de l’école Christ-Roi. La chaussée laisse à désirer à partir de l’école jusqu’à l’arrêt à l’intersection d’Henri-Bourassa et le boulevard.»

«On ne peut pas dire que le ministère des Transport s’est forcé pour ces travaux. Il me semble qu’on faisait mieux dans le passé. Ça manque de classe», estime Pierre Piché des Pièces Nappa Piché de Maniwaki.

 Un ex-travailleur du Centre de services de Maniwaki du MTQ, à la retraite depuis quelques années, qui a vu les travaux n’est pas surpris des résultats. «Plusieurs travailleurs du MTQ à Maniwaki ont pris leur retraite presqu’en même temps il y a quelques années. Ils n’ont malheureusement pas eu le temps de refiler leurs connaissances à la relève. Ça peut expliquer la situation actuelle, du moins en partie.»

Au moment d’aller sous presse, nous attendions toujours le retour de notre appel logé au maire de Maniwaki, Robert Coulombe.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?