Publié le mercredi 2 août 2017 17:00 | Mis à jour le mardi 1 août 2017 19:39

Quatre résidences fermées seront privatisées : Une cinquantaine d’emplois seront abolis

Web de La Gatineau

LA GATINEAU - Les quatre résidences à assistance continue du CISSS de l’Outaouais qui seront bientôt fermées par Québec seront confiées au privé. La nouvelle a été confirmée par le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux de l’Outaouais.

Après plusieurs rencontres pour tenter d’arracher des informations à la direction du CISSSO concernant l’avenir des travailleuses et travailleurs de ces résidences ainsi que sur les futurs lieux d’hébergement des usagers, le propriétaire, la Fondation immobilière de l’Outaouais, sera bientôt responsable  d’offrir les services dans ces résidences, sans le personnel qualifié et formé du CISSSO. C’est plus de 50 postes qui seront abolis au projet de cet organisme qui devra embaucher des travailleurs pour effectuer le même travail, à des conditions moindres.

Réaction du président

«Nous assistons présentement à ce que nous craignions depuis l’imposition sous le bâillon de la loi 10, la privatisation petit à petit de notre réseau de la santé et de services sociaux, déclare Michel Quijada, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais. La STTSSSO-CSN n’entend pas rester muet devant ce saccage de nos précieux services. Dès les prochaines semaines, le syndicat entamera une campagne régionale pour dénoncer cette privatisation des services. Également, le syndicat entend entreprendre, dans les prochains jours, un processus juridique afin de pouvoir protéger les travailleurs qui perdront leur emploi.»

Depuis décembre 2016, la STTSSSO-CSN tentait d’obtenir davantage d’informations sur la fermeture des quatre résidences à assistance continue sur le territoire de la région pour la clientèle en déficience intellectuelle et présentant des troubles envahissants du comportement, résidences qui sont sous la gouverne du CISSSS-O, anciennement le Pavillon du Parc. Le syndicat est très préoccupé par cette clientèle vulnérable et sans voix qui est encore une fois victime des impacts de compressions et de perpétuelles réformes.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?

C’est un grand pas en avant pour les Autochtones - 23.6%
Je ne pense pas que cela permettra de lutter efficacement contre les discriminations - 25%
J’attends de voir s’il y aura des actions concrètes pour me prononcer - 51.4%

Total des votes: 148