Publié le mercredi 6 septembre 2017 17:00 | Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 15:04

Pour le bien des facteurs : Pensez à attacher vos chiens

Sylvie Dejouy

MANIWAKI - Ce n’est pas une légende urbaine : les chiens n’aiment pas toujours les facteurs et il n’est pas rare qu’ils aboient à l’approche de ces derniers voire se montrent agressifs. Quand l’animal n’est pas attaché ou il l’est mais peut accéder aux personnes qui pénètrent sur la propriété de ses maîtres, cela complique grandement la tache de ceux et celles qui distribuent quotidiennement le courrier. Postes Canada a donc décidé de lancer un appel à la population.

Comme l’expliquent Martin Dorais, partenaire d’affaires RH chez Postes Canada, et Annie Dussault, chef d’unité à Maniwaki, «depuis le mois de juin, on a des problématiques avec les chiens qui sont sur le trajet des facteurs entre la rue et la maison pour pouvoir aller délivrer le courrier ou qui sont en liberté et représentent une menace pour les facteurs. Cet été, ça été plus problématique que durant les dernières saisons. On ne sait pas pourquoi mais au mois d’août il y a eu deux morsures jusqu’au sang et un chien errant charge les facteurs à répétition. Donc ça met nos facteurs à risque».

À l’échelle du pays, Postes Canada a enregistré depuis le début de l’année 500 à 600 morsures de chiens. «C’est préoccupant, poursuit Martin Dorais. Une morsure de chien, ce n’est pas juste une question de blessure physique, ça a aussi des conséquences psychologiques par la suite. Il est arrivé un incident avec un chien ici et la personne est partie en absence à cause que ça a touché aussi le côté psychologique.» 

«On a des gens qui ont vécu des traumatismes car ils ont eu des attaques de chiens, ajoute Annie Dussault. Ça peut avoir des répercussions à long terme sur les facteurs. Que ce soit un petit ou un gros chien, une morsure peut avoir des impacts. On veut faire de la prévention, prévenir les gens pour qu’ils fassent attention. On est choyé à Maniwaki, les facteurs vont encore délivrer le courrier à la porte et on veut conserver ce service mais il faut que nos gens soient en toute sécurité.»

Selon le règlement municipal de Maniwaki, tout animal gardé à l’extérieur d’un bâtiment doit être tenu ou retenu au moyen d’un dispositif l’empêchant de sortir de ce terrain, tout gardien doit avoir le contrôle de son animal en tout temps, le gardien ne peut laisser l’animal errer dans un endroit public ou sur une propriété privée autre que la sienne. Du côté des facteurs, s’ils se sentent menacés par l’animal, ils peuvent refuser de délivrer le courrier.

Postes Canada fait beaucoup de prévention auprès de ses facteurs pour leur apprendre comment agir. Mais cela prend aussi des efforts de la population. La consigne est donc simple : attachez vos chiens loin de la boîte aux lettres. «Si vous ne pouvez pas le faire, communiquez avec nous pour qu’on change la boîte de place pour faire en sorte que le facteur soit en sécurité et puisse délivrer le courrier», précise Annie Dussault. Même si le chien est gardé à l’intérieur, si le facteur vient délivrer un colis il faut s’assurer que vous contrôlez votre animal. Comme le souligne Annie Dussault, «même si votre chien est le plus doux et le plus fin, le facteur reste pour lui un intrus».

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?