Publié le mercredi 19 avril 2017 16:30 | Mis à jour le mercredi 19 avril 2017 14:47

Obtention de claims par Exploration Midland inc. : La MRC suit le dossier de très près

Jean Lacaille

LA GATINEAU - La publication d’un avis public sur l’obtention de claims par l’entreprise Exploration Midland inc. dans l’édition du 28 mars dernier de La Gatineau a semé le doute chez plusieurs maires de la région au point de mandater l’aménagiste Claude Beaudoin de s’occuper très sérieusement de ce dossier.

L’entreprise de Rosemère tentera de découvrir des substances minérales dans certains terrains des municipalités d’Aumond, Blue Sea, Bois-Franc, Bouchette, Egan-Sud, Gracefield, Messines, Montcerf-Lytton, Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau et La Pêche dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

Qu’est-ce qu’un claim ?

Un claim est un droit exclusif de recherche des substances minérales sur le terrain qui en fait l’objet. Sur les terres concédées, aliénées ou louées par l’État à des fins autres que minières ou sur celles qui font l’objet d’un bail exclusif d’exploitation écrite au moins 30 jours avant d’y accéder. Il peut acquérir de gré à gré tout droit réel ou bien nécessaire à l’accès au terrain ou à l’exécution de ses travaux d’exploitation minière. Ces claims se situent sur des terrains qui appartiennent à leurs propriétaires et qui est visé par un bail que les propriétaires ont conclu avec l’État et est situé sur le territoire de la municipalité visée par cette obtention de claims.

L’obtention de ces claims par Exploration Midland inc. a été faite conformément à l’article 65 de la Loi sur les mines. «Nous avons confié un mandat précis à notre aménagiste, Claude Beaudoin. Il en train de l’analyser puisque les municipalités ont hérité de nouvelles responsabilités en ce domaine. Il faut s’assurer qu’ils soient intégrés à notre deuxième projet de schéma d’aménagement. Des conséquences assez importantes sont rattachées à ces claims», indique le préfet, Michel Merleau.

La Gatineau a voulu savoir ce que l’obtention de ces claims impliquait pour les municipalités. «En fait, il n’y a aucun changement dans les règles par rapport à l’exploration ou même l’exploitation s’il y a découverte ou non. Il n’y a donc aucun changement dans l’implication des municipalités. Le seul changement par rapport à la Loi sur les mines était que nous devons maintenant avertir la municipalité ainsi que la population (les propriétaires des terrains d’obtention de claims) que nous avons jalonné, donc obtenu des titres miniers. Avant, nous n’étions pas obligés de le faire, maintenant nous devons avertir et c’est pourquoi nous avons envoyé une lettre à chaque municipalité des claims jalonnés dans leur secteur et nous avons publié un avis dans La Gatineau», précise Stéphanie Boivin, relationniste auprès des investisseurs chez Exploration Midland inc.

Dans un document qui a été remis aux maires, des activités incompatibles avec l’activité minière sont déterminées par Québec : les réserves écologiques, les réserves de biodiversité, les refuges écologiques, les écosystèmes forestiers exceptionnels, les secteurs achéologiques, les forêts refuges et les forêts anciennes.

«De notre côté, assure Mme Boivin, nous trouvons la transparence très importante donc si nous allons travailler avec un claim qui se situe sur un terrain privé, nous en avisons toujours le propriétaire personnellement de ce que nous faisons.»

Le projet Gatineau Zinc

Dans un document, publié par Exploration Midland inc. le 28 avril 2010, l’entreprise annonce la signature d’une lettre d’entente avec Zincore Metals inc. pour le projet Gatineau Zinc qui est détenu à 100 % par Exploration Midland inc. Le projet comprend un total de 266 claims couvrant une superficie de 160 kilomètres carrés située à 200 kilomètres au nord-ouest de la ville de Montréal. Un relevé de sol, de type VTEM, complété par Exploration Midland inc. en 2008, visant à caractériser deux indices de sulfures massifs de la région de Gatineau, a permis de détecter directement des conducteurs associés aux gîtes connus de Bouchette et de Leich. Les résultats indiquent que ce relevé a détecté les conducteurs sur plusieurs lignes dont certains montrent une bonne association magnétique. Des relevés géophysiques au sol, des décapages et un suivi par des forages aux diamants, sont planifiés sur les meilleurs conducteurs sélectionnés pour l’été 2010.

Le projet comprend les blocs de claims Leich, Bouchette et Lac Wallace comprenant un total de 109 claims et couvrant une superficie d’environ 64 kilomètres carrés.

«Nous allons poursuivre notre analyse du dossier. Les maires des municipalités concernées veulent savoir ce dont il en retourne», conclut le préfet Michel Merleau.

 

             Météo  •  Tourisme

Êtes-vous pour ou contre des vêtements obligatoires à l’école ?