Publié le vendredi 15 septembre 2017 17:27 | Mis à jour le vendredi 15 septembre 2017 17:27

Maisy et Shannon : La communauté ne les oublie pas

Web de La Gatineau

LA GATINEAU - Le 6 septembre 2008, Maisy Odjick et Shannon Alexander disparaissaient, laissant derrière elles tous leurs effets personnels. Neuf longues années se sont écoulées depuis sans trouver de réponse à une question qui déchire le cœur des familles : où sont-elles, que leur est-il arrivé ? Elles étaient âgées de 16 et 17 ans. Depuis, chaque année, à la date anniversaire de leur disparition, c’est la même émotion lors de la marche organisée afin de leur rendre hommage. 

Une poignée de personnes se sont rassemblées mercredi 6 septembre et ont marché du centre jeunesse de Kitigan Zibi jusqu’au centre culturel. Sur les t-shirt et dans les mains, les participants portaient des photos des deux jeunes filles. Une cérémonie a été organisée au gazebo du centre culturel en présence de personnes qui ont connu Maisy et Shannon, en particulier des membres de la famille et amis, mais aussi de gens venus simplement apporter leur soutien.

Dernièrement, la Sûreté du Québec a entrepris de nouvelles recherches dans la région afin de trouver des éléments qui pourraient faire avancer l’enquête. Malheureusement, elles n’ont rien donné mais les familles gardent espoir, persuadées que quelqu’un, quelque part, sait forcément quelque chose. 

Commission d’enquête nationale

Les femmes autochtones sont trois fois plus à risque de violence que les autres Canadiennes et surreprésentées parmi les femmes disparues et assassinées au pays. En 2014, on apprend que leur nombre, 1186 en 30 ans, dépasse les estimations précédentes, qui avoisinaient plutôt les 600.

De nombreuses voix ont longtemps réclamé une commission d’enquête nationale sur ce qu’elles considèrent être un phénomène sociologique. Mise en place par le gouvernement Trudeau, la Commission d’enquête nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées formulera ses premières recommandations d’ici novembre.

À noter que les personnes qui détiendraient des informations peuvent communiquer avec la Sûreté du Québec au 1 800 659- 4264 ou avec Enfant-Retour Québec au 1 888 692-4673. Tous les appels sont confidentiels. Également, une course à pied sera organisée dimanche 17 septembre à compter de 10h à Kitigan Zibi en hommage à Maisy et Shannon ainsi que toutes celles qui ont disparu ou perdu la vie. 

    

  

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?