Publié le mercredi 12 juillet 2017 17:00 | Mis à jour le lundi 10 juillet 2017 17:39

Le programme RénoRégion : Une bonification de 104 000$

Sylvie Dejouy

LA GATINEAU - Très populaire, le programme RénoRégion fait l’objet chaque année de nombreuses demandes. Pour 2017-2018, ce sont 300 000$ qui sont accordés à la Vallée-de-la-Gatineau, soit une bonification de 104 000$. L’annonce a été faite lundi par la députée-ministre Stéphanie Vallée, dans les bureaux de la MRC à Maniwaki, en présence de quelques maires et du préfet Michel Merleau. Les propriétaires-occupants à revenu faible ou modeste de la MRC pourront bénéficier de cette somme pour faire exécuter des travaux visant à corriger les défectuosités majeures que présente leur résidence. 

Dans le dernier budget, le gouvernement du Québec a annoncé une bonification de 5 M$ du programme RénoRégion pour l’année financière en cours, portant son financement à 20 M$. «Il s’agit d’une bonne nouvelle pour nos communautés en milieu rural, a déclaré Stéphanie Vallée. L’aide financière annoncée permettra de répondre aux besoins exprimés par nos concitoyens. Ceux-ci pourront rénover leurs propriétés pour ainsi demeurer dans notre région et continuer de participer pleinement à son développement.»

Comme l’a souligné le préfet Michel Merleau, «ceux qui bénéficient de ce programme ne pourraient pas autrement réaliser ces travaux. L’an passé, une vingtaine de projets ont été acceptés. Ce programme s’ajoute à des programmes municipaux pour augmenter la qualité des logements». 

Le programme RénoRégion est administré par la Société d’habitation du Québec (SHQ) et il est géré localement par les MRC.
L’aide accordée peut atteindre 95 % du coût reconnu pour la réalisation des travaux admissibles, jusqu’à un maximum de 12 000 $. Le montant de l’aide financière est établi par la MRC et elle est versée une fois que les travaux sont terminés. 

Des modifications ont été apportées aux normes du programme afin de permettre à un plus grand nombre de propriétaires d’en bénéficier. Parmi celles-ci, notons l’admissibilité des bâtiments en zones de contraintes naturelles, et ce, sous certaines conditions.

Pour qu’un dossier soit admissible, le logement doit nécessiter des travaux d’au moins 2 000 $ visant à corriger une ou plusieurs défectuosités majeures telles que les murs extérieurs, la structure, les saillies, les ouvertures, la plomberie et l’isolation thermique. Les travaux doivent également débuter après avoir obtenu l’approbation de la municipalité ou de la MRC et doivent être terminés dans les six mois suivants la date de leur autorisation. D’autres conditions s’appliquent.

Ce programme est financé en partie par le gouvernement fédéral par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Pour plus d’information sur le PRR, consultez le site Web de la Société d’habitation du Québec.

 

             Météo  •  Tourisme