Publié le mercredi 19 avril 2017 16:31 | Mis à jour le mercredi 19 avril 2017 14:52

La Boucle du Grand défi Pierre Lavoie : Des élèves de la CSHBO y seront

Sylvie Dejouy

LA GATINEAU - Dimanche 2 juillet, des élèves des trois écoles secondaires de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais participeront à La Boucle du Grand défi Pierre Lavoie. Ils parcourront 135 km à vélo dans la région de Montréal, devenant ainsi de fiers ambassadeurs des saines habitudes de vie. Les profits générés par l’évènement seront investis dans les programmes de bienfaisance du Grand défi Pierre Lavoie.

En attendant le jour J, les jeunes sportifs vont suivre un entraînement avec l’aide des entraîneuses Annie L. Beaudoin, Isabelle Labelle et Christine Perreault. Afin de les supporter dans leur démarche, la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais a décidé d’investir dans des équipements sportifs, qui ont pu être achetés à moindres coûts avec l’aide de Pierre Lavoie et grâce au soutien financier de Martin Roy, propriétaire du Jean Coutu de Maniwaki. Les trois écoles secondaires ont reçu chacune quatre vélos de route, quatre bases d’entrainement et des équipements comme des casques, cuissards, gourdes, lunettes, gants, etc.

Ces équipements ont été présentés à l’occasion d’une conférence de presse organisée la semaine dernière à l’école Sacré-Cœur de Gracefield. «La Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais est très fière des orientations ciblées des dernières années et particulièrement au chapitre de la sensibilisation et de la mise en œuvre de moyens pour améliorer les habitudes de vie de nos élèves et de notre personnel, a déclaré le directeur de la CSHBO, Harold Sylvain. Notre mission québécoise, pour les écoles, s’exerce par trois mots : instruire, qualifier et socialiser. Ces trois mots donnent du sens à ce que nous réalisons pour aider nos élèves à évoluer concrètement et à prendre progressivement leur place dans nos communautés. L’indicateur véritable du succès pour les parents et l’école, c’est lorsque l’élève qui devient adulte est capable de faire de bons choix pour lui-même au niveau professionnel et personnel tout en démontrant sa capacité positive d’autonomie.»

En achetant ces équipements, la CSHBO vise plusieurs objectifs : fournir à des élèves du secondaire la possibilité d’utiliser des équipements sportifs de bonne qualité qui leur permettront de vivre une expérience unique et grandiose à La Boucle du 2 juillet ; sensibiliser les élèves et les membres du personnel aux bienfaits de l’activité physique en ayant des conditions facilitantes de participation ; équiper les trois écoles secondaires de nouveau matériel sportif et créer un mouvement pour plusieurs années à venir. 

Comme l’a rappelé Harold Sylvain, le bilan de santé dans la Vallée-de-la-Gatineau et le Pontiac fait mauvaise figure : «Comme Pierre Lavoie le dit depuis au moins dix ans, un des meilleurs véhicules pour apporter le changement dans une société, c’est l’éducation. Le Québec est actuellement secoué positivement par une vague d’informations et de moyens pour inciter nos jeunes et notre population à bouger davantage et à adopter de meilleures habitudes de vie. Le prochain plan stratégique du ministère de l’Éducation va contenir un élément sur les politiques relatives à l’alimentation et à l’importance de faire de l’exercice.»

Depuis plusieurs années, la CSHBO a mis en place plusieurs initiatives afin de promouvoir les saines habitudes de vie auprès des élèves et de son personnel : le concours Entrez en saine, les cubes énergie au primaire, les coureurs du secondaire, l’équipe cycliste du Grand défi Pierre Lavoie. 

Pour La Boucle, les élèves seront accompagnés durant leur préparation, en particulier sur route, ainsi que le jour du parcours par leurs entraîneuses et différents accompagnateurs. Parmi eux, il y a notamment Réjean Potvin, directeur d’établissement de la formation générale des adultes. Comme l’a souligné ce dernier, les jeunes vont «prendre part à une expérience de mobilisation exceptionnelle. Ils vont parcourir 135,7 km avec plus de 7 000 cyclistes. Le projet a pour but de promouvoir les saines habitudes de vie et de permettre aux élèves participants de mousser un sentiment d’appartenance à leur école et à la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais. Quand ils vont revenir, ils vont être des modèles pour les autres élèves.»

 

             Météo  •  Tourisme

Êtes-vous pour ou contre des vêtements obligatoires à l’école ?