Publié le mercredi 2 novembre 2016 19:46 | Mis à jour le mercredi 18 octobre 2017 15:11

Scène-policière

Sylvie Dejouy

Conduite avec les facultés affaiblies : Plusieurs personnes interpellées 

 

LA GATINEAU - Les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, ont effectué plusieurs interventions en lien avec les capacités affaiblies au cours des derniers jours.

Une femme de 39 ans, de Maniwaki, a été arrêtée vers 1h30, le 7 octobre, lors d’un contrôle routier en matière de conduite avec les capacités affaiblies, dans le secteur de la rue Principale Sud, à Maniwaki. Cette dernière a été libérée sur citation à comparaître et devra revenir devant la justice le 4 décembre 2017, au palais de justice de Maniwaki. Elle pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours.

Une femme de 23 ans, de Maniwaki, a été arrêtée vers 3h, le 7 octobre, lors d’un contrôle routier en matière de conduite avec les capacités affaiblies.  Le contrôle s’est déroulé dans le secteur de la rue Laurier, à Maniwaki. Elle a été libérée sur citation à comparaître et devra revenir devant la justice le 4 décembre 2017, au palais de justice de Maniwaki. Elle pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours. À noter que son taux d’alcoolémie était plus de deux fois la limite permise.

Peu avant 19h le 8 octobre, les policiers de la Sûreté du Québec ont reçu un appel d’un citoyen remarquant qu’un homme circulant avec son véhicule serait possiblement en état d’ébriété sur le chemin du Barrage Castor, à Grand-Remous. Les policiers ont localisé le véhicule près du 300 chemin du Barrage Castor et, après les vérifications d’usage, ils ont procédé à l’arrestation d’un homme de 36 ans, de Saint-Lin-Laurentides. Ce dernier est demeuré détenu et a comparu le 10 octobre au palais de justice de Maniwaki. Il a été libéré avec des conditions et doit revenir à la cour le 4 décembre pour la suite des procédures. Il fait face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies, conduite durant une interdiction ainsi que d’avoir pris un véhicule sans consentement. À noter que son taux d’alcoolémie était près de deux fois la limite permise et qu’il s’agit d’un récidiviste en matière de conduite avec les capacités affaiblies.

Finalement, vers 1h50, toujours le 8 octobre vers 3h, un homme de 29 ans, d’Aumond, a été arrêté sur le chemin de Montcerf pour conduite d’un véhicule avec les capacités affaiblies. Ce dernier a été libéré sur citation à comparaître et devra revenir devant la justice le 4 décembre 2017, au alais de justice de Maniwaki. Il pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule saisi pour 30 jours. À noter qu’il s’agit d’un récidiviste en matière de conduite avec les capacités affaiblies.


Enquête publique sur le décès de Brandon Maurice : Audiences fin novembre début décembre

 

LA GATINEAU - La coroner en chef, Catherine Rudel-Tessier, a ordonné en mai dernier la tenue d’une enquête publique sur le décès de Brandon Maurice, 17 ans, survenu lors d’une intervention policière en novembre 2015. Dans un communiqué du bureau du coroner, il était alors expliqué que «l’enquête a été confiée à Me Luc Malouin, coroner en chef adjoint, et devrait avoir lieu à l’automne 2017 dans la région de l’Outaouais. Cette enquête devrait permettre, entre autres par l’audition de témoins, de faire la lumière sur les évènements et sur les circonstances ayant mené au décès de M. Maurice. S’il y a lieu, le coroner pourra également formuler des recommandations pour une meilleure protection de la vie humaine».

Les dates des audiences sont désormais connues. Elles auront lieu du 28 au 30 novembre et le 1er décembre au Palais de justice de Gatineau.


Introduction par effraction dans l’église : Des objets de culte volés

 

MANIWAKI - Les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, ont été appelés à se rendre le 5 octobre dernier sur la rue du Couvent, à Maniwaki, pour une introduction par effraction qui serait survenue entre le 4 et 5 octobre à l’église l’Assomption. Le ou les suspects ont forcé la porte arrière du bâtiment avant de prendre la fuite avec plusieurs objets de culte provenant entre autres des diverses églises de la région qui sont fermés. Certains objets peuvent être identifiés des paroisses : Aumond, Ste-Thérèse et Christ-Roi.

Une enquête est en cours pour tenter de localiser le ou les suspects. Les gens qui auraient de l’information sont invités à communiquer avec le poste de la SQ au 819-449-4333.

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?

C’est un grand pas en avant pour les Autochtones - 23.6%
Je ne pense pas que cela permettra de lutter efficacement contre les discriminations - 25%
J’attends de voir s’il y aura des actions concrètes pour me prononcer - 51.4%

Total des votes: 148