Publié le mercredi 2 août 2017 17:00 | Mis à jour le lundi 31 juillet 2017 15:36

Centre d’interprétation du cerf de Virginie : Nouvelle section sur le touladi

Émélie Cadieux

SAINTE-THÉRÈSE-DE-LA-GATINEAU - «Nous cherchions une façon de diversifier l’offre touristique dans la municipalité», a mentionné le maire de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, André Carle, à l’occasion d’une cérémonie d’ouverture officielle de la nouvelle section sur le touladi au Centre d’interprétation du cerf de Virginie, le jeudi 27 juillet dernier. 

Il s’agit d’un projet qui a débuté en 2016, alors que le comité de suivi du plan d’action de développement durable cherchait à diversifier le centre et à le rendre plus attirant. L’idée d’une nouvelle section sur le touladi est restée, puisque les pionniers de la municipalité gardent tous le souvenir de l’ouverture de la pêche à ce poisson, communément appelé la truite grise, qui a toujours été un gros évènement en soi dans la municipalité. 

C’est l’équipe municipale qui a travaillé sur ce projet, sous la gouverne de Nathalie Lewis, directrice générale. Et puisque la municipalité n’était pas en mesure de financer elle-même ce projet d’envergure, une recherche de financement a dû être faite : le Ministère de la Culture et le fonds de développement des territoires de la MRC Vallée-de-la-Gatineau ont donc contribué à la concrétisation de l’idée, en plus de gens qui ont offert leur expertise gratuitement, au niveau notamment des photos et des rénovations de la salle.

Le résultat : un bel espace pour découvrir en profondeur un poisson auquel les pêcheurs de la Vallée-de-la-Gatineau sont habitués. Un ajout logique au centre, qui intéressera certainement les visiteurs, qui se font d’ailleurs nombreux ces derniers temps, selon Nathalie Lewis.

Mme Lewis tient à souligner le travail des employés de la municipalité dans ce projet : «il s’agit d’un bel exemple de travail d’équipe. Nous ne sommes pas des experts, mais les qualités de tout le monde ont fait quelque chose d’extraordinaire. Je suis très chanceuse de travailler aux côtés de tous ces gens. Le conseil municipal et sa volonté d’investir dans le développement économique de la municipalité est également est également notable. Cela donnera un vent de fraîcheur!», a-t-elle mentionné. 

 

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?