Publié le mercredi 11 octobre 2017 19:06 | Mis à jour le mercredi 11 octobre 2017 19:06

Barrage du ruisseau : La municipalité poursuit ses demandes

Sylvie Dejouy

BLUE SEA - Parmi les points discutés durant la rencontre d’octobre du conseil municipal, il a notamment été question du Barrage du ruisseau. Depuis trois ans, le niveau de l’eau est toujours haut au printemps, ce qui engendre des problèmes. «Il y a un mois, on est entré en communication avec le ministère de la Sécurité publique et le Centre hydrique du Québec, explique le maire, Laurent Fortin. On a posé une jauge au quai public et au début de l’été c’était haut, mais il pleuvait beaucoup, et aujourd’hui, alors qu’il pleut moins, l’eau est restée haute, dix pouces de plus que l’an passé à la même période. Donc on a demandé au ministère de la Sécurité publique la permission de faire une brèche pour faire baisser le niveau de l’eau et ils nous ont dit que ça serait possible, mais le ministère de l’Environnement est intervenu et ce n’était plus pareil. Les ingénieurs de la MRC travaillent présentement sur un plan. Il y a deux possibilités : on leur demande l’autorisation de faire une brèche ou de poser des ponceaux de chaque côté. On ne sait pas quelle permission ils vont nous donner mais on nous a dit que c’était très important de faire ça cet automne, parce que moi je ne veux plus que personne ait les pieds dans l’eau au printemps.»

Autre point à l’ordre du jour : l’analyse des offres de service pour la réfection du chemin Dénommé. «On a reçu une subvention de la députée Stéphanie Vallée, de son budget discrétionnaire, pour l’amélioration des chemins, explique Laurent Fortin. On avait demandé 42 000$ et on a reçu 32 000$ dans le cadre de l’aide à l’amélioration des chemins. Il y a eu deux soumissionnaires : Carrière Tremblay et Carl Lacroix. C’est Carrière Tremblay qui a eu le contrat. L’objectif est de connecter le chemin avec un projet futur. Le chemin était déjà municipal depuis plusieurs années mais il n’avait pas été complété. On veut donc le compléter car monsieur Paul Clément a un projet de développement futur et nous a demandé de faire la parcelle qu’il restait à faire.»  

La municipalité a tenu dernièrement son tournoi de golf annuel.
Il a permis d’amasser autour de 1 700$ de profits, qui ont été versés dans un fonds, créé l’an passé suite à l’organisation d’un tournoi de balle et qui s’élève désormais à 2 500$. Cet argent est destiné à aider les personnes dans le besoin. Un comité sera formé après les élections afin de gérer ce fonds.

Le conseil a décidé de faire appel aux services de Mani-Jeunes pour la maison des jeunes. L’organisme va envoyer une personne pour assurer l’animation. Elle devrait entrer en fonction autour du 16 octobre. «On voulait une personne formée pour travailler avec les jeunes, explique Laurent Fortin. La seule chose qu’on a demandé, c’est de pouvoir voir le CV de cette personne pour s’assurer qu’elle a vraiment les compétences nécessaires.»
 

 

***

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?

C’est un grand pas en avant pour les Autochtones - 23.6%
Je ne pense pas que cela permettra de lutter efficacement contre les discriminations - 25%
J’attends de voir s’il y aura des actions concrètes pour me prononcer - 51.4%

Total des votes: 148