Publié le mercredi 9 août 2017 17:08 | Mis à jour le mardi 8 août 2017 16:10

Agents de conservation de la faune : C’est le statu quo pour l’instant

Jean Lacaille

MANIWAKI - Marc Patry est le nouveau lieutenant de l’équipe d’agents de protection de la faune de Maniwaki. Il a pris la relève de Harold Erickson. C’est un retour dans la région après cinq ans d’absence. Il habite Messines.

Il était donc la personne toute désignée pour confirmer ou infirmer la rumeur voulant que les effectifs des agents de conservation de la faune soient augmentés à Maniwaki sous peu. «Il est certain que nous pourrions faire plus de travail avec plus d’agents mais pour l’instant c’est le statu quo. Rien ne nous indique qu’il y aura des changements. Nos huit agents sur le terrain font de l’excellent travail et conservent un excellent ratio au niveau de la performance. Il faut dire que nous profitons d’une excellente collaboration de la part des intervenants du milieu», précise Marc Patry.

Une grande superficie

Les agents de conservation de la faune de Maniwaki se déploient sur un vaste territoire qui s’étend de Kazabazua jusqu’au centre de la Réserve faunique de La Vérendrye, de la zone 14 jusqu’au Pavillon Richer et à l’ouest du Joncas. Ils couvrent également tout le territoire de la Zec Pontiac de même que la Zec Bras-Coupé Désert.

«Il faut dire que nous étions une vingtaine d’agents en 1986 à Maniwaki. Nous ne sommes que huit actuellement. Mais nous continuons de travailler en collaboration avec la Sepaq, les zecs et les pourvoiries. Cette collaboration est essentielle à notre travail», conclut Marc Patry, très heureux de revenir vivre dans sa région natale.

 

             Météo  •  Tourisme

Que pensez-vous de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics ?